Transformez votre abri de jardin en agréable pavillon

Modifié par Kelly Cuypers le 12/06/2012

L’abri de jardin sert surtout à ranger les vélos et un tas de bazar. Mais on peut aussi l’aborder autrement, de manière créative et le transformer en petit pavillon de jardin. On peut (ré)aménager l’abri de jardin en cuisine extérieure, poolhouse avec sauna, salle de jeux ou tout autre espace consacré à la détente.
poolhouse
Le jacuzzi luxueus Paola Lenti sous la terrasse couverte.
© Mira Verde

Poolhouse avec sauna ou jacuzzi

Vous envisagez d’installer une piscine dans le jardin? Alors il vous faut bien évidemment un endroit pour mettre toute l’installation technique. Profitez-en pour y installer aussi une toilette et un lavabo. Une douche aussi. Bien que celle-ci puisse être installée dehors. Tout autour du poolhouse, vous pouvez prévoir un auvent sous lequel vous pourrez vous installer, au bord de la piscine, prendre l’apéro ou même déjeuner. Vous pouvez aussi y intégrer un sauna ou un jacuzzi. Le jacuzzi peut aussi être installé à l’intérieur ou sous la terrasse couverte. Petite astuce: prévoyez un rangement pour les coussins ou un coffre à l’extérieur si vous avez disposé des chaises ou des fauteuils autour du poolhouse.
cuisine mobile
© Mira Verde

Cuisine fixe ou mobile, dehors

Préparer des petits plats, c’est votre dada? Alors vous devriez intégrer une cuisine dans votre abri de jardin. Vous avez le choix entre une cuisine fixe ou une cuisine individuelle. Dans le cas d’une cuisine fixe, le cuisiniste ou le menuisier va prévoir un bloc cuisine sur mesure dans l’espace disponible. Il va sans dire que cette cuisine sera moins grande que la cuisine de la maison, mais en termes de fonctions, vous ne serez pas en reste. L’autre option, c’est la cuisine mobile: un chariot que l’on peut utiliser tant sous une terrasse couverte que sur la pelouse, carrément. Il faudra alors impérativement prévoir un branchement à l’électricité ou au gaz.
-
© ABS Bouwteam

Espace jeux pour les enfants

Disposer de sa propre salle de jeux, c’est le rêve de tous les enfants, petits et grands. Il faut d’abord voir quelles sortes d’activités et de jeux y seront pratiquées. S’agit-il de jeux calmes, d’un billard, ou d’un baby-foot pour des ados? Quelques conseils:

  • Mettez en œuvre des parois murales sur lesquelles les enfants pourront accrocher des affiches ou dessiner à la craie.
  • Ils voudront certainement disposer plus tard de leur petit coin télé. Prévoyez dans ce cas un câble coaxial.
  • Quant aux prises électriques, il faudra bien les sécuriser.
  • Quel que soit le contenu, il faudra impérativement un revêtement de sol agréable. Une moquette n’est pas facile à entretenir, il vaut mieux opter pour de l’aggloméré, du parquet, du linoléum ou un revêtement de sol synthétique.
  • Vous avez des enfants qui s’entendent bien avec ceux des voisins? Prévoyez alors une petite cabane de jeux à cheval sur la clôture, avec un toboggan de chaque côté par exemple, ou un petit espalier.
bar et cuisine
© Taes

Se prélasser dans un fauteuil ou au bar

On peut profiter hiver comme été d’un espace détente avec coin salon, du moins si la bâtisse est bien isolée et qu’elle est dotée d’un chauffage. Non seulement vous pourrez y installer des fauteuils ou un divan, mais encore une télévision. A l’heure actuelle, le bar a la cote, tout comme la table haute sur pieds entourée de quelques tabourets ou un ilot cuisson réalisé sur mesure avec des tabourets de bar.
orangerie
© Mira Verde

Orangerie ouverte

Une extension éventuelle du débarras en orangerie ou véranda peut aussi s’avérer intéressante parce que l’on peut ainsi prolonger l’été en automne et au printemps. Si l’on aménage une orangerie ou une véranda, il est important d’opter pour des matériaux outdoor durables, étant donné la forte concentration de rayons UV dans ces espaces. Quand à l’aménagement, vous avez toutes les options, soit un coin salon, soit un coin lecture.


Remerciements à: Mira Verde

Lisez aussi: Plan par étapes: comment (ré)aménager un abri de jardin ?

Auteur: Kelly Cuypers & TiM Vanhove - avril 2012