La cuisine de demain : un écosystème qui interconnecte les appareils

Modifié le 1/01/1900

Whirlpool
© Whirlpool
Whirlpool
© Whirlpool
Whirlpool
© Whirlpool
Whirlpool
© Whirlpool
Whirlpool
© Whirlpool

Les cuisinistes et les fabricants d'électroménagers se penchent sur la cuisine du futur. A quoi ressemblera-telle ? Avec sa « Greenkitchen », Whirlpool possède un élément de réponse. L'eau de l'évier est récupérée pour le lavevaisselle et un panneau solaire la chauffe. Economies en vue !

 

Pour 2015

Pour 2015, un avenir somme toute assez proche, Whirlpool annonce la commercialisation de la « Greenkitchen 2.0 ». Une cuisine dans laquelle les différents appareils interagissent pour limiter les dépenses énergétiques, une sorte d'écosystème où les énergies – eau, chaleur – ne se perdent pas, mais circulent entre les différents appareils.

Un exemple ? L'eau qui s'écoule dans l'évier est recueillie dans un réservoir externe, soumise à un traitement antibactérien, puis réutilisée dans le lave-vaisselle « H2O ». A terme, le réservoir sera également connecté au compresseur du réfrigérateur qui réchauffera l'eau en usage dans le lave-vaisselle. Économie annoncée : 7 litres d'eau par cycle et 20 % d'électricité. Combiné avec un panneau solaire thermique intégré au bloc cuisine, le lave-vaisselle pourra recevoir suffisamment d'eau chaude pour être utilisé sans apport d'énergie additionnelle. Ici, l'économie est chiffrée à 70 %. « La Greenkitchen complète ne sera pas disponible immédiatement, précise Marie-Christine Martelaere, chargée de communication. Nous ne sommes pas cuisinistes, mais fabricant d'appareils électroménagers qui seront mis sur le marché au fur et à mesure. » Comme le distributeur d'eau pure intégré à l'évier, qui fournira une eau filtrée à température ambiante ou froide, plate ou gazeuse.

Côté cuisson, le « H2O Cooking » permettra de cuire les aliments à l'eau par ébullition, à la vapeur ou en les faisant mijoter. L'injection d'eau est établie en fonction des caractéristiques du plat à préparer et est réalisée automatiquement car l'appareil est connecté directement au réseau. L'égouttage est réalisé automatiquement en fin de cuisson. Au premier trimestre de 2013, Whirlpool lancera le premier four utilisant la technologie induction. Il devrait consommer 30 % d'énergie en moins qu'un four traditionnel de classe A et réduira le temps de cuisson de 20 à 25 %. Les cuistots pourront s'en donner à cœur joie et opter pour la cuisson à basse température, la rôtissoire, le gril, la cuisson vapeur et la cocotte.


La consommation énergétique

Et pour gérer les informations sur la consommation énergétique, la firme a conçu un tableau de bord digital qui indique à l'utilisateur s'il consomme trop et lui fournit des informations quotidiennes ou hebdomadaires sur sa consommation d'électricité, avec des astuces pour la gérer au mieux. Orienté d'abord vers le simple monitoring, le système évoluera vers le management de l'ensemble des appareils électriques de la maison en se focalisant sur l'économie d'énergie. Par exemple, il démarrera le dégivrage du compartiment congélation d'un réfrigérateur ou le cycle du lave-vaisselle lorsque l'électricité est moins chère.

Pour acquérir cette cuisine du futur, le consommateur devra donc patienter encore un peu. Le temps pour Whirlpool de trouver un partenariat avec un cuisiniste au niveau international.

 

Source: le soir

Habitos.be: Tous sur la cuisine

Découvrez les conseils de nos experts

Brochures pour la cuisine

Plus d’info ?