Tendances dans les crédits logement

Modifié par Vinciane Pinte le 11/02/2014

KBC a réalisé une étude chiffrée de sa nouvelle production de crédits logement octroyés en 2013, l'objectif étant d'identifier certaines tendances et/ou évolutions du marché à court et à long terme. KBC a comparé les chiffres de 2013 avec ceux de 2012 et de 2008 et a constaté plusieurs tendances manifestes :
  • L'âge moyen de l'emprunteur continue d'augmenter
  • Les montants d'investissement moyens augmentent, mais les emprunteurs financent cette augmentation à l'aide de leurs fonds propres
  • Les emprunts d'une durée supérieure à 25 ans sont en net recul
  • La demande de crédits à des fins locatives augmente
  • L'assurance logement garanti gratuite connaît du succès
  • Taux fixe ou taux variable ? 1/5 des clients "premier logement" optent pour les deux
à la recherche d'une maison
© KBC

L'âge moyen de l'emprunteur continue d'augmenter

Tant à court qu'à long terme, KBC constate un glissement de l'âge des emprunteurs lors de la souscription à un crédit : la part de crédits octroyés à de jeunes adultes (<30 ans) diminue essentiellement au profit des plus de 40 ans. Alors qu'en 2008, ces derniers représentaient encore 40% des crédits logement octroyés, ce pourcentage passait à près de 50% en 2013.
KBC constate en outre une augmentation de la part des crédits logement conclus par un seul emprunteur : en 2008, un crédit sur quatre était conclu par un seul emprunteur, contre un sur trois en 2013. 

Les montants d'investissement moyens augmentent, mais les emprunteurs financent cette augmentation à l'aide de leurs fonds propres

KBC observe progressivement un glissement des montants d'investissement entre 100 000 euros et 250 000 euros vers des montants supérieurs à 250 000 euros. La part des crédits aux montants d'investissement plus faibles (< 100 000 euros) est pour ainsi dire restée constante.  
L'augmentation du montant d'investissement ne ressort pas de l'évolution du montant du crédit.  Depuis l'an dernier, KBC constate que la part des crédits dont le montant est supérieur à 200 000 euros diminue. 

L'augmentation du montant d'investissement et la diminution du montant du crédit s'accompagnent d'une forte progression du pourcentage de l'apport personnel des emprunteurs dans leur projet : la part des clients finançant plus de 20% de leur projet à l'aide de leurs fonds propres a augmenté de 7% depuis 2012.  Aujourd'hui, un emprunteur sur deux finance plus de 20% de son projet avec son épargne personnelle.

Les emprunts d'une durée supérieure à 25 ans sont en net recul

 
La diminution de la durée des nouveaux crédits logement constatée par KBC depuis quelques années se poursuit. Alors qu'en 2008, 19% des crédits logement octroyés avaient une durée supérieure à 25 ans, ils n'étaient déjà plus que 9% en 2012 pour retomber en 2013 à seulement 1% de la nouvelle production.
Cette diminution profite essentiellement à la catégorie de durées 11 - 15 ans. En l'espace de cinq ans, cette catégorie de durées a augmenté de 14%.

Les emprunts d'une durée supérieure à 25 ans sont en net recul

 
La diminution de la durée des nouveaux crédits logement constatée par KBC depuis quelques années se poursuit. Alors qu'en 2008, 19% des crédits logement octroyés avaient une durée supérieure à 25 ans, ils n'étaient déjà plus que 9% en 2012 pour retomber en 2013 à seulement 1% de la nouvelle production.
Cette diminution profite essentiellement à la catégorie de durées 11 - 15 ans. En l'espace de cinq ans, cette catégorie de durées a augmenté de 14%.

La demande de crédits à des fins locatives augmente

Il est également frappant de constater que la part de clients ayant conclu un crédit logement supplémentaire en 2013 a augmenté de 9% par rapport à 2008. Il s'agit essentiellement de demandes de crédits pour l'acquisition d'habitations et appartements supplémentaires dans le but de donner en location le bien immobilier nouvellement acquis. Cela signifie qu'un glissement s'est produit dans la production de crédits logement de clients qui souscrivent à un crédit pour l'acquisition de la première habitation au profit des clients qui souhaitent acquérir une habitation supplémentaire ou un immeuble de rapport. La faiblesse persistante des taux du marché affecte certainement la tendance à acheter un bien immobilier à titre d’investissement.
 

Assurance logement garanti gratuite

Avec la ministre flamande du logement Freya Van den Bossche (sp.a), KBC a conçu un projet visant à encourager un plus grand nombre de Flamands à souscrire l'assurance logement garanti gratuite. KBC a proactivement attiré l'attention de ses clients, qui souscrivaient à un emprunt hypothécaire et répondaient aux conditions, sur les atouts et l'importance de cette assurance gratuite. Près d'un dossier sur trois acceptés par les autorités flamandes est un dossier KBC.

Les emprunts d'une durée supérieure à 25 ans sont en net recul

 
La diminution de la durée des nouveaux crédits logement constatée par KBC depuis quelques années se poursuit. Alors qu'en 2008, 19% des crédits logement octroyés avaient une durée supérieure à 25 ans, ils n'étaient déjà plus que 9% en 2012 pour retomber en 2013 à seulement 1% de la nouvelle production.
Cette diminution profite essentiellement à la catégorie de durées 11 - 15 ans. En l'espace de cinq ans, cette catégorie de durées a augmenté de 14%.