Que peut-on encore acheter pour 250 000 euros ?

Modifié par Vinciane Pinte le 9/10/2014

Comme chaque année, Century 21 Benelux a mené une enquête à l’échelle internationale pour déterminer quel type de bien il était possible d’acheter pour 250 000 euros. Il en ressort que notre pays, par rapport à ses pays voisins, se classe relativement bien en termes de rapport qualité/prix : pour 250 000 euros, l’acquéreur belge en a encore pour son argent. “Le problème du marché belge ne se situe pas au niveau de la qualité du logement”, explique Geoffroy de Wilde, directeur-général de CENTURY 21 Benelux. “Mais bien au niveau des conditions d’octroi des crédits, plus strictes, et de la régression du pouvoir d’achat qui rend les logements de moins en moins abordables.”
Maison
© Yannick Milpas | Blockoffice

L'acquéreur belge en a encore pour son argent

Chez nous, le prix moyen d’une habitation traditionnelle avoisinait au cours des six derniers mois les 195 000 euros, soit quasiment le même prix que l’année dernière à pareille époque. Les personnes disposant d’un budget de 250 000 euros peuvent donc trouver, en 2014, une habitation relativement convenable. Même si pour ce prix, il faudra toujours faire des concessions, que ce soit au niveau de la situation géographique du bien, de sa surface ou de son niveau de finition. Par exemple, une maison bien située vendue au prix de 250 000 euros nécessitera souvent quelques travaux de “rafraîchissement” tandis qu’une maison “prête à l’emploi” aura souvent une surface totale habitable moins importante. Généralement, prix et qualité sont proportionnels, d’autant plus si l’on compare la situation avec celle des pays voisins.
C’est un des premiers éléments qui ressortent de l’enquête internationale de CENTURY 21 Benelux. Si l’on s’intéresse ensuite à la réalité du terrain dans notre pays, on découvre qu’à Malines, pour 250 000 euros, on peut s’offrir une belle maison de rangée rénovée d’une surface de 141m2 en périphérie.

D’après les normes belges, l’habitation est plutôt “compacte” que grande, mais il n’y a pas de travaux à prévoir, et elle se situe idéalement au centre de la Flandre. A Louvain, à titre de comparaison, pour le même prix, on trouve une maison unifamiliale de 150 m² à rénover mais seule sur son terrain.

 De l’autre côté de la frontière linguistique, il est souvent possible de trouver un peu plus pour 250 000 euros. D’autant plus si vous vous éloignez de la frontière linguistique. Dans les environs de Jodoigne, située sur la frontière linguistique avec la Flandre, vous trouverez une belle maison familiale soigneusement parachevée, avec un garage, un grand jardin, un étang, une piscine et même des panneaux solaires. A Dinant, pour ce prix-là, vous pourrez acquérir une charmante maison de ville d’une surface de 366 m2 offrant de nombreuses possibilités, telles que par exemple l’exploitation d’un B&B. Ou bien une charmante villa d’une surface de 186 m2, avec cinq chambres et vue sur les champs.