Le spécialiste du sanitaire: chauffage par le sol ou radiateurs?

Modifié par Gretel Kerkhofs le 30/08/2012

Airconomy
© Van Marcke
chauffage par le sol
Chauffage par le sol
© Comap
le chauffage par le sol
© Radson
Ghibli
© Van Marcke
© Radson
© Comap

Quand on se lance dans la construction ou une rénovation lourde, on est irrémédiablement confrontés à toute une série de décisions concernant le système de chauffage. Outre le choix quant à la production d’eau chaude, il faut aussi choisir la manière dont on va diffuser toute cette chaleur dans la maison. Que choisir? Les radiateurs ont fait leur preuve depuis belle lurette et le chauffage par le sol connaît un succès croissant. Les spécialistes de chez Van Marcke s’expliquent sur le sujet.
 

Le chauffage par le sol est tendance à l’heure actuelle. Les différences entre le chauffage par le sol et les radiateurs – sans parler des convecteurs – sont énormes. Le chauffage par le sol semble l’emporter sur les moyens classiques de chauffage comme les radiateurs ou les convecteurs haute température. Les raisons sont légion.

Une motivation sérieuse dans le choix d’un chauffage par le sol c’est bien évidemment la possibilité de fonctionner avec de l’eau à basse température. Si on chauffe avec de l’eau à basse température, une chaudière à condensation peut produire un rendement maximal. Autre possibilité dans la même veine, la pompe à chaleur qui peut produire l’eau chaude pour le chauffage central. Si vous avez un chauffage par le sol, la température ambiante peut être réglée 2°C plus bas. En effet, le chauffage par le sol diffuse sa chaleur à partir du sol. Cette chaleur glisse le long de notre corps et donne une impression de température plus chaude. Van Marcke a chiffré l’économie d’énergie que l’on peut réaliser avec un chauffage par le sol et celle-ci peut atteindre les 12%.


Le confort

Un autre aspect non négligeable, c’est le confort. Le fait que le chauffage par le sol fonctionne selon le principe du rayonnement est un premier atout. Cette chaleur rayonnante ne produit aucune convection ni déplacement d’air, et par conséquent aucun déplacement de poussière dans la maison. Ce qui est extrêmement intéressant pour toute personne allergique aux acariens. Les jeunes enfants jouent aussi volontiers sur le sol, et dans ce cas, le chauffage par le sol est une solution idéale.


L’esthétique

Autre point important, le chauffage par le sol n’occupe aucun mur. Les murs restent donc dégagés pour y poser une armoire par exemple, ou pour accrocher une photo. Et les conduites du chauffage par le sol ne requièrent aucun entretien, ce qui est le cas d’un radiateur ou d’un convecteur. Dernier atout – un aspect qui ne vous tracasse pas outre mesure - c’est la valeur de la maison. Celle-ci sera plus élevée étant donné que de plus en plus de candidats acquéreurs omettent le chauffage par le sol sur la liste de leurs desiderata.


Le prix coûtant

Le supplément de prix à débourser pour un chauffage par le sol comparé aux radiateurs, constituait autrefois un sérieux obstacle. Mais aujourd’hui, la différence de prix est minime. Van Marcke a effectué une comparaison sur la base d’une isolation au sol et du système de diffusion de la chaleur – un chauffage par le sol standard ou des radiateurs standards – et a chiffré le supplément à quelque 5% pour une maison unifamiliale. Ils n’ont cependant pas tenu compte des suppléments au niveau de la chaufferie.
Le prix pour l’ensemble du chauffage peut baisser davantage encore si l’on opte pour un chauffage par le sol dans toute la maison. Donc également aux étages, où l’on opte encore souvent pour la solution classique du radiateur. Ceci demande cependant la mise en œuvre d’un deuxième circuit de chauffage – à haute température ou non – et ceci rehausse le prix coûtant et est néfaste pour le rendement.
Techniquement parlant et pour des raisons de confort, il est avisé de chauffer toute la maison avec un chauffage par le sol. Il ne faudra plus qu’un seul circuit de température, on obtient alors un rendement optimal à moindre coût énergétique et un simple réglage suffit. Si la capacité fournie dans la salle de bains ou toute autre pièce ne suffisait pas, on peut compléter le chauffage par le sol par un chauffage mural ou un radiateur basse température.


Temps de réaction lent

Un autre point bémol dans le cas du chauffage par le sol, c’est le temps de réaction relativement lent. La chaleur doit traverser la dalle de sol et le revêtement de sol avant de chauffer la pièce. Si on est prévoyant, on peut pallier cet inconvénient. Une baisse de 2°C par rapport à la température de confort suffit déjà. Ainsi, le matin, le chauffage ne devra pas faire un gros effort et ne pas s’enclencher trop tôt pour amener la maison à une température confortable.
A l’entre-saison, on peut couper la fraîcheur du soir avec un foyer ou un poêle sans que l’installation de chauffage ne doive tourner pendant une grosse partie de la journée pour amener la température ambiante à un niveau confortable.
A l’heure actuelle, la technique en a tellement évolué que le chauffage par le sol peut également chauffer l’air de ventilation. Comme l’air est chauffé, on arrive rapidement à une bonne température ambiante.

En résumé, pour un petit supplément, le chauffage par le sol propose confort et économie d’énergie.



Info partenaire

Van Marcke présente le Schütz Airconomy dans sa gamme. Ce système combine ventilation et chauffage par le sol. En effet, les canaux de ventilation sont installés entre les conduites du chauffage par le sol, ce qui permet de chauffer l’air entrant et d’augmenter l’impression de confort dans la maison. Pendant les mois d’été, ce système peut aussi assurer le refroidissement de l’air en pompant de l’eau froide à travers le réseau de canalisations. Pour en savoir plus: Van Marcke

Découvrez les conseils de nos experts

Brochures pour chauffage

Plus d’info ?