5 malentendus à propos du chauffage mural et par le sol

Modifié le 1/01/1900

Viega chauffage mural et par le sol
© Viega
Viega chauffage mural et par le sol
© Viega
Viega Fonterra Reno
© Viega

Le chauffage mural et par le sol a actuellement la cote dans les nouvelles constructions et VIEGA, le spécialiste allemand du secteur, en sait quelque chose. Les raisons à l’origine de cet engouement sont surtout la température d’alimentation moins élevée (avec des économies d’énergie à la clé) et l’agréable chaleur rayonnante.

C’est sous l’appellation Fonterra que VIEGA regroupe son offre de systèmes de chauffage par les sols et murales. Une formule spéciale est prévue pour les rénovations (Fonterra Reno) car ce segment doit encore être convaincu des avantages offerts. Commençons par clouer le bec à 5 préjugés qui ont la vie dure…



• 1. Les armoires et rayonnages empêchent le bon fonctionnement d’un chauffage mural

Faux. C’est peut-être vrai dans le cas d’armoires encastrées qui occupent un mur tout entier mais ce type d’agencement a depuis longtemps déserté nos intérieurs. Aujourd’hui, notre préférence va aux armoires ouvertes et aux rayonnages de taille plus modeste, ce qui assure une circulation aisée de la chaleur. Dans la salle de bains, le système peut même être placé derrière la baignoire ou la cabine de douche, un espace de toute façon inutile. La combinaison idéale est la suivante : 2/3 de chauffage par le sol et 1/3 de chauffage mural. Cette solution vous permettra en outre d’agencer votre intérieur de manière optimale.



• 2. Attention si vous souhaitez suspendre un cadre, votre clou pourrait bien percer une canalisation!

Faux ! La thermomembrane vous permet de repérer facilement l’emplacement des canalisations dans le mur. Il vous suffit pour ce faire de commencer par refroidir le mur pour ensuite le chauffer, ce qui permet de situer clairement toutes les canalisations. Vous pouvez aussi tout simplement photographier l’installation lors de la phase de construction pour ensuite vous y référer.



• 3. Dans un immeuble d’appartements, impossible d’opter pour le chauffage par le sol si ce n’est pas le choix des autres occupants.

Faux. On peut parfaitement dissocier des systèmes à températures élevées et un chauffage mural ou par le sol. Pour ce faire, vous avez uniquement besoin d’une station de répartition (fournie avec l’armoire encastrable correspondante) que l’installateur placera dans un espace de rangement.



• 4. Le chauffage par le sol « brûle » les pieds et les fait gonfler.

C’était en effet le cas lorsque la technologie en était encore à ses balbutiements (dans les années 60 et 70). À l’époque, les premiers chauffages par le sol étaient encore reliés aux canalisations à température élevée du système de chauffage. Aujourd’hui, nous travaillons avec des températures avoisinant les 35°, qui atteignent à peine 25° au niveau du sol. La chaleur qui en résulte est particulièrement agréable et confortable.



• 5. Combiner un chauffage mural et par le sol avec une pompe à chaleur, c’est comme exploiter un chauffage électrique.

Faux. Seuls quelques composants de la pompe à chaleur consomment de l’électricité. Le chauffage en lui-même fonctionne sur une chaleur gratuite qui vient du sol ou de la nappe phréatique. Selon les experts, le rapport est de 1/5 d’électricité et 4/5 d’énergie gratuite issue de l’environnement.

 

Spécialement pour la rénovation

Si le chauffage par le sol est désormais bien connu, le secteur de la rénovation continue toutefois de le bouder. Essentiellement parce que la hauteur de montage exige que l’on découpe/casse la chape du sol existant. Désormais, plus de soucis… Viega a revu et corrigé la technologie utilisée. Grâce à une masse coulée inusable, Viega Fonterra Reno offre une hauteur d’encombrement encore plus faible.
Les plaques de plâtre préfraisées et les conduites PB de Fonterra Reno sont finies avec une masse coulée. Cette masse coulée, qui ne fait que 3 à 4 mm d'épaisseur, peut déjà être foulée après deux à quatre heures et possède d'excellentes propriétés de fluidité, ce qui fait qu'il ne faut plus aplanir par la suite. Après 24 heures, le support convient pour la pose de dalles ou de moquette et après trois jours, on peut poser un parquet, un stratifié ou du PVC.

 

Découvrez les conseils de nos experts

Brochures pour chauffage

Plus d’info ?